APAROKSHANUBHUTI - L'Expérience Directe

Śaṅkarācārya

 

tripañcāṅgānyato vakṣye pūrvoktasyaiva siddhaye
taiśca sarvaiḥ sadā kāryaṃ nididhyāsanameva tu 100

 

100. Pour obtenir ce qui a été dit précédemment, je vais maintenant énoncer les quinze membres (aṅgā) avec lesquels doit toujours être pratiquée une méditation intense et constante.

 

nityābhyāsādṛte prāptirna bhavetsaccidātmanaḥ
tasmādbrahma nididhyāsejjijñāsuḥ śreyase ciram 101

 

101. Sans une pratique constante (abhyāsā), la réalisation du Soi (ātma), qui est Être (sat) et Conscience (cit), ne se produira pas. C’est pourquoi celui qui désire la connaissance en vue du but ultime méditera intensément sur le Suprême (Brahman) pendant longtemps.

 

                          Śaṅkarācārya, Aparokṣānubhūti 101

Tiruvarur 2012

yamo hi niyamastyāgo maunaṃ deśaśca kālataḥ
āsanaṃ mūlabandhaśca dehasāmyaṃ ca dṛksthitiḥ 102


prāṇasaṃyamanaṃ caiva pratyāhāraśca dhāraṇā
ātmadhyānaṃ samādhiśca proktānyaṅgāni vai kramāt 103

 

102-103. Les membres (aṅgā) sont décrits selon cette succession : maîtrise des sens (yama), contrôle de la pensée (niyama), renoncement (tyāga), silence (mauna), lieu (deśa), temps (kāla), posture (āsana), contraction de la base (mūlabandha), équilibre du corps (deha-sāmya), stabilité de la vision (dṛṣṭi), contrôle du souffle (prāṇasaṃyamana), retrait du mental (pratyāhāra), concentration (dhāraṇā), méditation sur le Soi (ātma-dhyāna), contemplation (samādhi).

 

                                                Aparokṣānubhūti 102-103

Devaprayag 2016

 

dṛśyaṃ hyadṛśyatāṃ nītvā brahmākāreṇa cintayet ।
vidvānnityasukhe tiṣṭheddhiyā cidrasapūrṇayā ॥ 142॥

 

142. Après avoir en effet ramené le visible à l’invisible, le sage devrait considérer cet univers comme étant Un avec le Suprême. Il demeurera dans la joie éternelle par un esprit plein de la saveur de la Conscience.

 

ebhiraṅgaiḥ samāyukto rājayoga udāhṛtaḥ ।
kiñcitpakvakaṣāyāṇāṃ haṭhayogena saṃyutaḥ ॥ 143॥

 

143. Associé à ces [15] membres, ou étapes (aṅga), le yoga royal a été exprimé ; pour ceux dont les attachements ont été partiellement consumés, il est associé au haṭha-yoga.

 

                             Śaṅkarācārya, Aparokṣānubhūti 142-143

 

 

JNANA-YOGA SADHANA

 

La philosophie non-duelle du Yoga de la Connaissance (Jñāna-Yoga) constitue la toile de fond de toutes les formations et de toutes les pratiques. Une anthologie de textes sanskrits traduits en français, destinées au rappel des enseignements fondamentaux, est remis en début de chaque formation/retraite de 27 jours. Quelles que soient les formations, le cours du samedi après-midi est consacré à la lecture et au commentaire de l'Aṣṭāvakra-Gītā, en lien avec les textes et les enseignements traditionnels de l'Advaita-Vedānta (Upaniṣad, Brahma-sūtra, Bhagavad-Gītā; oeuvres de Gauḍapāda, Śaṅkarācārya, Ramana Maharshi, etc.)

 

Chitragupta, Jñāna-Yoga Sādhanā – La pratique du Yoga de la Connaissance, Rishi Yoga Shala Publications, Rishikesh, Uttarakhand, Himalaya, Inde, 2017. Première impression (108 pages) : octobre 2017. Dix exemplaires hors commerce numérotés de 1 à 10.

Site Web: www.rishiyogashala.com. © Tous droits réservés.